Copiesdemaitres

Le pont de Mantes

Le pont de Mantes
 Cliquer sur la loupe pour voir le zoom 
Le pont de Mantes
Référence : COR1
Jean-Baptiste Camille Corot est né à Paris.
Il est issu d’une famille de commerçants aisés : sa mère, d’origine suisse, et son père, d'origine bourguignonne, gèrent un magasin de mode réputé situé à l’angle de la rue du Bac et du quai Voltaire à Paris. Au sortir du lycée en 1815, il est placé par son père chez deux marchands de drap successivement à Paris.

Mais le jeune homme n’a guère de goût pour le commerce, et suit des cours de dessin à l'Académie de Charles Suisse le soir, et en 1822 il finit par convaincre ses parents, à l’âge de 26 ans, de l’autoriser à poursuivre une carrière de peintre, en obtenant d’eux une rente annuelle importante. L’aisance de ses parents le met à l’abri du besoin, mais en contrepartie il restera dépendant d’eux jusqu’à leur mort.
Au printemps de cette même année, il entre dans l’atelier du peintre Michallon, guère plus âgé que lui et qui rentre de Rome où l’a conduit le Grand Prix du paysage historique obtenu en 1817.

Michallon inculque à Corot les principes du néoclassicisme et l’encourage à travailler en plein air.

Il peint surtout des paysages mais s’intéresse aussi aux architectures Sans idéaliser son modèle, il s’efforce, d’une touche épaisse et rapide, d’en capturer l’atmosphère, de saisir les jeux de lumière. Mais ces toiles ne sont pour lui que des études, qu’il ne songe jamais à exposer. Elles sont en effet destinées à être réemployées dans des compositions plus ambitieuses, à caractère historique, mythologique ou religieux, seules dignes selon l’idéal néoclassique d’être présentées au public.

À partir des années 1850 la notoriété de Corot grandit, et le public et les marchands commencent à s’intéresser à lui. Ses parents disparus (sa mère en 1851, son père dès 1847), il se trouve à la fois plus indépendant financièrement et libéré des contraintes familiales.

Pendant les dernières années de sa vie Corot gagna de fortes sommes d’argent grâce à ses toiles, qui étaient très demandées. Atteint d'un cancer à l'estomac, Corot mourut à Ville d'Avray le 22 février 1875.

Reproduction peinte à la main, à l'huile, sur toile du tableau" le pont de Mantess" de Camille Corot par S.Pahlavi.
Reproduction peinte dans le respect de l'esprit de son créateur.

Toile peinte dans les années 1990, faisant partie d'une collection privée qui est mise en vente dans sa totalité. Toutes les toiles figurant sur ce site proviennent de cette collection.
Les cadres étant d'époque, ils peuvent présenter de légères détériorations (systématiquement prises en photos et affichées en 2e photo).
Le prix tient compte de ces détériorations quand il y en a.

Toile est en parfait état.
Taille du tableau (avec cadre) 60 cm x 50 cm.
Tableau est accompagné d'un certificat individuel numéroté attestant le nom de l'artiste qui l'a peint.

Envoi par transporteur dans un emballage soigné et robuste.


Commande avec obligation de paiement.
Moyens de paiement mis à votre disposition : Paypal, virement bancaire ou chèque bancaire (uniquement pour la France).
En cliquant sur le bouton "commander",vous acceptez de fait les conditions générales de vente et que vous êtes informé sur votre droit de rétraction.
275.00275.00
Évaluation Aucune évaluation Aucun commentaire Lire ou écrire un commentaire
Ajouter un commentaire
Note
Pseudo
Email (facultatif)
Commentaire
Copier lꞌimage